000000000000 banniere_gauche
banniere_centrale

Pourquoi la vigne en Alsace Part2

jeudi 6 juillet 2006.
 

pluie.jpg L’Alsace, la seule région de France où l’on observe à 50 km d’écart les plus grandes différences de pluviométries (550 mm en moyenne dans le vignoble de la poche de Colmar et 2450 mm sur les Crêtes vosgiennes).

En plus de ce climat peu arrosé, notre région bénéficie d’un excellent climat continental, marqué par ses hivers froids et rigoureux et ses étés caniculaires, extrêmement favorables au cycle végétatif de la vigne. Les automnes quant à eux, apportent rapidement la fraîcheur nocturne utile à une maturation lente des raisins et à la préservation d’une acidité élégante et fraîche dans nos vins. L’été indien que nous vivons souvent en octobre nous apporte son lot de chaleur, qui, combinée à l’humidité issu de la plaine du Rhin et des nombreux cours d’eau nés dans les Vosges (le Waldbach, la Weiss et la Fecht chez nous) créent les conditions optimales pour le développement de la célèbre pourriture noble (Botrytis cinerea), source de complexité aromatique dans nos vins secs, et surtout donnant naissance après tris de nos célèbres Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles et autres liquoreux originaux (Blanc de Noir...).